Genrecomédie, drame, psychologique, horreur, romance, amitié, yaoi
ContexteRéaliste & Fantastique

 

//!\\ ATTENTION : lors des Rp avec ce personne vous rencontrerez obligatoirement sa famille. Cela veut dire que les Rp avec lui se passent dans le futur d'un de mes personnages ( Rynosuke ) et du personnage de mon zombie ( Serena ). Vous pouvez également jouer avec Queen, sa soeur ici. Nous vous étonnez pas si il y a des référence au Rp que je fais en parallèle entre Rynosuke et Serena //!\\

Tags : Contexte fantastique - Contexte réaliste - Garçons ♂

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.128.159) if someone makes a complaint.

Comments :

  • LEM0NxBL00D

    26/06/2018

    — Caleb

    Le vagabond avait fait apparaitre une lumière bleue pour éclairer un peu au tour de lui et franchement, il eut des frissons face à ce qu'il voyait, c'était tellement...glauque ! Il y avait des choses étranges dans des bocaux et des fioles, il n'arrivait même pas à savoir ce que c'était. Mais il se retint de pousser une cri de terreur quand il vit un bocal rempli d'yeux. Il ne savait pas si s'était des yeux humains, mais son rythme cardiaque se mit progressivement à augmenter. Merde...où est-ce qu'il était tombé bon sang ?! Il se mit à reculer pour voir la pièce dans son ensemble, et son sang ne fit qu'un tour, il y avait aussi des instruments de tortures. Il ne savait pas à quoi pouvait bien servir ces choses et il ne voulait pas savoir, mais il fallait qu'il se barre d'ici, où sinon ça allait mal se terminer pour lui. Il avait quand-même une vie de merde !

    Mais l'argenté sursauta quand la voix de la blondie se fit entendre, il fit un bon en arrière pour s'éloigner de lui. Il recula même encore de quelques part, lança un regard noir à son geôlier.

    - Alors j'avais raison, vous êtes bien des psychopathes !

    Il ne comptait certainement pas taper la discute avec Kôta, non totalement hors de question. Il voulait vraiment s'en aller d'ici. Il avait bien compris que cet endroit n'était pas normal, mais c'était un bohémien, il savait parfaitement comment se sortir des embrouilles. Aussi vicieuses soient-elle. D'ailleurs, la carte qui éclairait la pièce disparut soudainement, les plongeant dans le noir avant qu'un flash bleu n'éclaire de nouveau. Il avait encore disparut, histoire de réapparaitre dans la chambre de Kôta ou se trouvait son sac, c'était ça qu'il voulait récupérer en priorité. Il le prit donc et tant pis pour ses affaires...enfin non, il se permit de voler des fringues au blond qu'il fourra rapidement dans son sac avant de se diriger vers la fenêtre et l'ouvrir histoire de sauter. Sauf qu'il se ravisa en voyant la hauteur. Oh putain de merde, si il sautait, il allait très clairement se péter une jambe là. Il regarda donc au tour de lui rapidement avant de voir la gouttière.

    Bingo ! Caleb n'hésita plus un instant et s'accrocha donc au bout de métal assez glissant à cause de la pluie. Se cramponnant bien fort à la gouttière, il se mit ensuite à descendre lentement, à lui la liberté ! Il allait fuir d'ici, loin de cette bande de malade mentaux et ne plus jamais revenir, la prochaine fois qu'il s'évanouirait devant chez une belle et gentille jeune fille qui s'occuperait bien de lui. Et qui lui mettrait pas une laisse et un collier au tour du coup comme ce sale petit con !

  • DystoParadise

    16/06/2018

    Queen :

    La jolie jeune femme adressa un regard remplit de tendresse à son petit frère quand celui-ci entrelaça leur doigts et lui fit savoir que quoi qu'elle ferait, il serait de son côté. Elle lui caressa doucement les cheveux avant de descendre sur sa joue et y prodiguer de douce attention à l'aide de son pouce.

    - Tu es un amour.

    Elle déposa ensuite ses lèvres sur le front du blondinet, puis offrant un doux baiser. Puis elle se recula légèrement. Vu comme ça, ils ressemblait plus à un jeune couple qu'à un frère et une soeur, mais ce n'était pas ce qui dérangeait vraiment Queen. Et il avait raison, il fallait encore la retrouver, sans parler du problème des parents, ils n'allaient JAMAIS la laisser faire, déjà parce que aussi étonnant que cela soit, ils semblaient avoir une certaine admiration et affection pour cette femme. Donc ils allaient forcément lui mettre des bâtons dans les roues pour éviter qu'elle parvienne à ses fins. Mais elle trouverait une solution, il y en avait toujours une, donc elle était persuadée qu'elle y arriverait.

    - Et je ne sais pas encore comment je vais la trouvé, avoua la rouge, mais je pense que maman doit savoir où elle se trouve, après tout c'est sa mère. Il suffira de trouver le bon moment pour lui faire cracher le morceau.

    Un sourire en coin s'étira sur le beau visage de Queen. Parfois pas besoin d'user de violence pour obtenir ce qu'on voulait. Les sortilèges et les elixirs faisaient des merveilles, même sur les autres sorciers et sorcières. Comme elle l'avait dit, il ne fallait que attendre le bon moment. Puis elle n'aurait plus qu'à retrouver Evangeline pour la tuer et devenir la nouvelle reine. Sauf que Queen ne réalisait certainement pas pour le moment à quoi elle allait se heurter, mais ça, se serait une autre histoire qui serait mise en marche le moment venu. Le bus arriva finalement et la jeune femme s'y installa avec son petit frère, elle observait les gens présents. Juste en face d'eux semblait se trouver deux elfes, elle disait cela à cause de leur oreilles pointues, plus que la moyenne en tout cas. Quand aux autres c'était un peu dur à dire, elle ne faisait que des supposition en les regardant, contrairement à beaucoup d'espèce, les sorciers comme eux ne pouvait pas reconnaitre les autres créatures à l'odorat.

    Après vingt minutes de voyages, ils arrivèrent finalement, bien qu'il faille encore prendre le métro maintenant. Elle descendit donc dans la rame et se sentit soudainement étrange. Elle fronça un peu les sourcils et essaya d'utiliser ses pouvoirs, mais il ne se passa rien du tout. Ah oui c'est vrai que dans certains endroit, ils ne pouvaient pas utiliser leur pouvoir comme ils le voulaient, il y avait des inhibiteurs, probablement pour éviter les accidents ou les affrontements justement. Elle alla donc sur le quai en tenant toujours Kôta par la main, puis elle regarda vers lui.

    - Ça va, tu n'es pas trop fatigué ?

  • DystoParadise

    13/06/2018

    Queen :

    - Et bien, un des seuls qu'ils ont en dehors de Miyaru. Tu verras, c'est un mec un peu spécial, mais il est gentil, même si de ce que j'ai entendu, il aurait plus d'une fois botter le cul de nos parents.

    Elle ricana en repensant à cela. Elle ne connaissait pas exactement ce type, mais du peu qu'elle en savait, il ne plaisantait pas le moins du monde et il faisait partie des rares que Rynosuke et Serena respectaient. Et puis il avait une couleur de cheveux amusante. La jeune femme interpella quelques passants pour demander où se trouvait le commissariat. Ils lui indiquèrent donc le chemin, il fallait prendre le bus pour aller au centre ville avant de prendre le métro, moyen de transport le plus rapide. Elle se rendit donc à l'arrêt de bus le plus proche, regardant les horaires, il y en aurait un dans 15 minutes, impeccable. Elle s'assit donc tranquillement avec le blondinet, le tenant bien près d'elle, comme toujours. Puis elle repensa à avant et un sourire en coin s'étira sur ses lèvres.

    - À propos de toute à l'heure, fit la jeune femme aux cheveux rouges, il y a bien une solution. Papa et maman ne t'ont certainement jamais parler en détail du fonctionnement du monde des sorciers. Mais sache que nous avons une reine, elle est la plus puissante de toute les sorcières qui existent et la dernière reine en date a vraiment été la plus grande de nos souveraine, elle a dépassé toutes les autres sur tout les points. Et cette femme, c'est notre grand-mère, la mère de maman.

    Queen avait fait ses recherches sur leur famille, donc pas étonnant qu'elle ait découvert cela. Tout comme elle savait parfaitement comment prendre la place de la reine. Et c'était bien ce qu'elle comptait faire, mais pour ça, encore fallait-il la trouver. Et ça, ça risquait d'être très compliquer.

    - Pour devenir reine sorcière, il faut tuer l'ancienne et alors tu hérites du titre. Mais pas seulement, tu récupères également tout ses pouvoirs. Alors si je la trouve et que je la tue, je pourrais devenir la plus grande sorcière de tout les temps, je pourrais faire ce que je voudrais. Et cet endroit serait plus à ma portée que maintenant.

    Même si elle savait qu'il y aurait toujours des êtres supérieurs, démons, dieux et d'autres. Cependant, cela lui permettrait quand-même de se placer parmi les créatures les plus puissantes du monde. Ce serait fantastique. Elle n'aurait plus à rester à la Nouvelle Tokyo et se contenter d'une vie humaine, elle pourrait être ce qu'elle voudrait.

    - Et puis on aurait plus besoin de se cacher ici, plus obligés de faire attention à tout ce qu'on fait. En plus on aurait tellement de choses à découvrir sur les autres espèces en plus d'en faire des serviteurs dévoués.

    Si cette idée l'excitait, totalement. Elle n'avait aucune honte à dire cela, comme elle n'aurait aucune honte à tuer sa grand-mère quand elle la trouverait. Elle ne l'avait jamais connue, donc elle n'avait aucun lien avec elle et même si ça avait été le cas, tout ce qui l'intéressait c'était le pouvoir qu'elle pouvait avoir. Sur ce point là, elle ressemblait d'ailleurs énormément à son ancêtre.

  • DystoParadise

    04/06/2018

    Queen :

    - Oui, je suis déjà venue, mais ça remonte à un petit moment maintenant, 7 ans plus exactement, il y a bien des choses qui ont dû changer.

    Serrant la main de son cadet, la rouge se mit néanmoins en route, se fondant dans la masse d'être non-humains qui grouillaient ici. Queen avait toujours regretter que leur parents aient décidé de rester vivre à la Nouvelle Tokyo, bien qu'elle les comprenait aussi. Comme elle avait dit à Kôta, il y avait ici des créatures qui les surpassaient, ils n'auraient pas pu agir comme bon leur semblait, mais ils auraient pu évoluer dans un environnement qui ne les obligeait pas à se cacher constamment. Et puis cette endroit ressemblait à une ville normale - enfin presque - il y avait des boutiques ( fantastique ou non ), des restaurants, des voitures, des écoles. Mais le plus frappant ici, c'était quand-même les gens dans la rue, beaucoup avaient une apparence, mais beaucoup d'autres non. Dans le ciel des créatures volante, des anges parfois, bien que un peu plus rares. Ils passèrent sur un pont au dessus d'une rivière et Queen s'arrêta pour montrer quelque chose au blondinet.

    - Regarde Kôta.

    La rouge désigna des reflets scintillants dans l'eau, c'était des sirènes, certaines se baladaient près de la surface, mais il valait mieux en rester loin, beaucoup de ses créatures aquatiques étaient malfaisantes, enfin il y avait des exceptions, mais elle préférait faire attention. L'une d'elle se présenta quand-même à eux, sortant a partie humaine de l'eau, observant le frère et la soeur avant de se replonger dans l'eau, laissant visible un seconde sa belle queue de poisson qui abordait des teintes bleutées. Queen aimait dominer plus que tout, dans la Nouvelle Tokyo c'était facile, aucun challenge, alors que ici, ce serait différent, elle savait qu'elle devrait se battre, mais il y avait aussi des faibles d'esprit ici, elle pourrait continuer à faire ce qu'elle faisait. En fait, elle rêvait de vivre ici...d'ailleurs, leur grand-mère se cachait - où était retenue prisonnière - ici, elle le savait. Parce que impossible que la reine des sorcières soit cachée dans leur ville remplit d'humains, elle aurait déjà tout détruit.

    - J'adorerai vivre ici, même si ce serait plus difficile que chez nous. Bien qu'il y aurait une solution pour gagner encore en puissance.

    Un sourire terrifiant s'étira sur le beau visage de la rousse. Oui, il y avait bel et bien un moyen de gagner encore en puissance. Mais pour ça, il faudrait qu'elle retrouve leur grand-mère et qu'elle la tue pour à son tour devenir reine. Elle était forcément destinée à ça, sinon pourquoi aurait-elle un tel pouvoir et son nom voulait tout dire, elle était faite pour régner. Finalement elle reprit la route alors qu'une lueur dangereuse brillait dans ses yeux vairons. Marchant encore sur ce pont, Queen fut surpris de voir la limite entre le quartier américain et celui japonais aussi proche, à oui c'est vrai que ici tout était divisé en quartier, histoire d'éviter des guerres que ce soit inter-espèce ou alors raciales. Elle traversa comme si de rien n'était, adressant un sourire au gardien qui le lui rendit, pour le moment, il n'y avait aucun problème. Enfin si, il fallait trouver un endroit où dormir, puis elle se rappela d'un détail plutôt amusant. Damon vivait ici pas vrai ? Et puis, il connaissait bien ses parents, une vieille histoire, donc il devrait pouvoir faire quelque chose pour eux.

    - Kôta, interpella la plus âgée, mon coeur on va aller voir un ami de la famille, histoire de voir si y peut nous loger, il se fait quand-même tard, si on traîne trop on risque de devoir dormir dehors et je ne voudrais pas te faire courir ce risque.

  • DystoParadise

    31/05/2018

    Queen :

    - N'en sois pas si sûre Kôta.

    Oh elle n'avait pas peur, loin de là, mais elle avait bien conscience que les sorciers et sorcières n'étaient pas les créatures les plus craintes de l'histoire. Peut-être par les humains, mais certainement pas par les autres surnaturels, après tout qu'est-ce qu'une sorcière à côté d'un démon de haut rang par exemple ? Absolument rien, une vulgaire petite chose qu'il pouvait réduire en charpie. Il faudrait donc être tout de même prudent, elle ne prendrait pas le risque de mettre son précieux petit frère. La rouquine adressa un sourire à son cadet avant de se mettre en route. Il fallait aussi être discret, après tout les entrées et les sorties étaient surveillée. Elle prit donc la direction des murs qui séparait la Nouvelle Tokyo de l'autre côté du miroir comme elle aimait appeler cela. Après environ une demi-heure de marche, la jeune femme prit Kôta par le bras et se planqua, un agent en uniforme noir armé passant dans le coin. Elle l'observa de ses yeux vairons jusqu'à ce qu'il soit loin, puis elle se tourna vers Kôta.

    - Surtout faut pas traîner, donc prépare-toi à courir.

    Elle attendit encore un peu avant de se diriger au pas de course vers une bouche d'égouts, elle la souleva rapidement avec ses pouvoirs avant de laisser le petit blond descendre. Elle sauta ensuite à son tour, puis elle referma derrière elle. Cet conduite n'était plus utilisée, l’extrémité derrière eux étant d'ailleurs bouchée. La jeune femme créa une boule de lumière qui éclaira, c'était sec et propre, même pas de mauvaise odeur, génial. Un sourire en coin s'étira alors sur le visage de la jolie sorcière.

    - Parfait, c'est ici que l'aventure commence.

    Elle attrapa la main de Kôta et se remit en marche. Bon le chemin fut un peu plus long, bien une heure pour arriver enfin au bon endroit. Un escalier qui remontait, mais pas directement vers la surface. Il arrivèrent dans un espèce de très grand local avant de voir une unique porte tout au fond. Queen fonça directement dessus, mais loin de l'ouvrir comme une brute, elle poussa légèrement pour s'assurer qu'il n'y avait personne ni aucun danger. Si elle était seule, elle serait sortie sans crainte, mais comme c'était la première fois pour Kôta, elle se doutait qu'il devait être tout excité, donc elle préférait éviter de prendre des risques inutiles. La voie était libre, elle sortit donc tranquillement avec son petit frère avant de refermer derrière eux.

    - Voilà, fit joyeusement la sadique, bienvenu de l'autre côté du miroir mon petit Kôta.

    C'était époustouflant, tout était encore plus démesuré que dans la Nouvelle Tokyo. Tout ici semblait tout droit sorti d'un film steampunk presque, sans parler que tout semblait très futuriste, il y avait aussi beaucoup d'agitation. Au vu des écritures, ils étaient dans le quartier américain, enfin ça, Queen le savait.

  • LEM0NxBL00D

    21/01/2018

    — Caleb

    Alors qu’il allai sortir de la salle de bain, il stoppa tout mouvement avant d’écouter ce qui se disait. C’était une blague ? Cette fille avait grillé sa présence dans sa chambre alors qu’il n’avait rien laisser, pas même une une goutte d’eau. C’était quoi cette maison de psychopathes ? Il fallait qu’il dégage d’ici, sinon il allait y laisser sa peau et c’était totalement hors de question franchement. Une nouvelle carte de taro bleutée apparut dans sa main et il disparut de la salle de bain pour se retrouver en bas dans le salon, toujours en silence. Mais problème, il ne pouvait absolument pas partir sans son sac, donc maintenant il fallait attendre que ces deux-là redescendent pour que lui puisse remonter, prendre son sac et dégager de cette maison de malade mentaux. Mais en attendant que cela se fasse, il se dirigea vers la cuisine et grignota des choses qui trainait, mais bien entendu avant il contrôlait que ce soit mangeable. Mais maintenant qu’il regardait, cette baraque transpirait le luxe putain de merde ! Pourquoi c’était toujours les psychopathes qui avait une belle vie hein ? Ah oui, parce que c’était des gens qui savaient comment avoir ce qu’ils voulaient, ils étaient charismatiques et intelligents. Caleb retint un soupire de désespoir pour ne pas se faire remarquer, on est jamais trop prudent après tout. Il avait toujours sa carte de taro dans la main, attendant le bon moment ou alors pour se sauver tout simplement. Il ne voulait pas encore se faire attacher dans un coin avec une laisse au tour du coup.

    Mais il était aussi curieux de voir ce qui se cachait dans cette maison, il se mit donc à faire le tour silencieusement avant d’arriver devant ce qui devait être la porte de la cave probablement. Bizarrement il se posait la question si ces gens avait un sous-sol remplit d’instruments de tortures ou quelque chose du genre. Il attrapa donc lentement la poignée de la porte et l’ouvrit très doucement, jetant un coup d’oeil, déjà l’escalier qui descend très bas dans le noir, le cliché parfait. Il retint un instant sa respiration avant de se décider à descendre, il mit donc pied sur la première marche avant de fermer très doucement la porte derrière lui, puis il éclaira avec une nouvelle carte de taro qui produisait une vive lumière bleu et donc éclairait au tour du jeune homme. Il continua donc de descendre, ne sachant absolument pas ce qu’il allait pouvoir trouver en bas là. Son coeur battait fortement dans sa poitrine, c’était presque douloureux. Il n’y avait peut-être rien, mais il était beaucoup trop curieux pour ne pas aller voir sincèrement. En tout cas ça descendait pas mal bas il fallait bien le dire, mais finalement, il arriva au fond de l’escalier. Il hésita très fortement à rebrousser chemin, son corps tremblant légèrement. Mais il secoua la tête, maintenant qu’il était là autant aller jusqu’au bout et porter ses couilles comme on disait. Il fit donc quelques pas en avant pour finalement voir ce qui se trouvait dans cette cave.

  • LEM0NxBL00D

    04/11/2017

    — Caleb

    Ah ! La bonne blague, comme si Caleb allait écouter l'avertissement, il ne rêvait que d'une chose se barrer d'ici, donc il n'allait certainement pas sagement attendre avec sa laisse au tour du cou. Une fois que le blond fut dehors, il attendit une dizaine de seconde avant qu'une espèce de carte de taro n'apparaisse dans sa main et qu'il tranche net le collier qui tomba alors sur le lit. Un sourire plus que satisfait s'étira sur le visage de l'adolescent qui se leva doucement du lit, histoire de ne pas attirer l'attention. Il remarqua alors qu'il était pied nu, enfin pas étonnant vu que l'autre blondi l'avait changer, il se permit donc d'ouvrir très doucement les tiroirs et en tirer un T-shirt qu'il enfila en remettant la jacket que Kota lui avait mit, puis il prit une paire de chaussettes qu'il enfila également. Il répara ses chaussures pas loin, Caleb alla donc les enfiler également. Maintenant récupérer ses affaires, il supposait que c'était forcément dans la salle de bain. Il ouvrit donc la porte de la chambre avec la plus grande des précautions, ne faisant aucun bruit avant de sortir toujours dans le même silence, il entendait les voix en bas, mais ne faisait pas attention à ce qui se disait, rien à foutre franchement.

    Il se mit donc à chercher la salle de bain en silence, il ouvrait prudemment chaque porte pour voir si c'était la bonne. Mais pas pour le moment. Cependant en ouvrant une porte qui donnait sur une des chambres, son regard fut attiré par quelque chose...un lézard domestique. Caleb eut un large sourire, il adorait ça, bon il pouvait bien regarder quelques secondes non ? Il rentra donc tout doucement dans la pièce avant de s'approcher du vivarium, c'était un eublepharis macularius ( j'ai vu ça sur l'article de Queen si jamais ! ), d'adorable petites bêtes. La bestiole le remarqua d'ailleurs et s'approcha pour l'observer, il semblait lui sourire, ce que l'adolescent trouvait totalement adorable. Il remarqua alors une petite pancarte où était inscrit le nom '' Hadès ''. C'était le nom de ce lézard, c'était pas mignon du tout ! Finalement le jeune gitan délaissa l'animal et ressorti de la chambre en refermant très doucement derrière lui. Finalement, il trouva la salle de bain, il se mit donc à chercher ses affaires, le tout en se faisant une fois de plus le plus discret possible, mais impossible de retrouver ses vêtements, c'était une blague ? Aish, à ce rythme là, il allait finir par voler des fringues à Kota pour dédommagement des siens.

    - Emmerdeur jusqu'au bout, murmura le jeune homme pour lui-même.

    Il se mordilla doucement la lèvre inférieure, bon il allait laisser tomber, il prendrait des fringues du blondinet pour compenser, il se retourna donc pour sortir de la salle de bain, en espérant que ce soit finit. Au pire, pas besoin de passer par la porte, il utiliserait la fenêtre de la chambre de Kota.

  • LEM0NxBL00D

    24/10/2017

    — Caleb

    C'est vrai que Caleb n'avait rien de très impressionnant, mais il était malin c'était ça qui faisait sa force et quelques autres petites choses aussi que le blond allait probablement découvrir prochainement si il continuait à s'obstiner à l'emmerder. Et facile à dire se reposer, qui pourrait dormir sereinement en étant attacher à un lit comme un vulgaire chien, pas lui en tout cas ! Mais ce sale petit enfoiré n'allait pas céder et ça il avait bien comprit. Il décida donc de ne pas répondre, mais il attrapa le bouillon et bu directement à l'assiette, même si c'était chaud, il termina cul sec avant de reposer le récipient vide sur le plateau. Il ne faisait pas ça de bon coeur, même si ça faisait du bien de manger, mais il se disait que ce sale petit con blond allait forcément devoir rapporter l'assiette en bas, donc il allait devoir quitter la chambre à un moment où à un autre.

    - Voilà, t'es content ?

    Le ton n'était pas plus sympathique loin de là, c'était même pire encore. Il voulait que ce crétin de blond foute le camp de cette chambre et lui offre ainsi une ouverture. Mais il ne savait pas si le bon dieu l'avait entendu, mais il entendit alors la porte d'entrée en bas s'ouvrir. Yes, forcément quelqu'un de cette famille de barge qui venait de rentrer, donc il allait devoir aller dire bonsoir. C'était parfait ! Enfin rien n'était encore sûr, donc Caleb resta simplement dans sa mauvaise humeur, même si à l'intérieur c'était un peu la fête quand-même. Par contre, ça ne l'enchantait pas vraiment de devoir sauter par la fenêtre ensuite. Et puis il y avait un autre problèmes...ou est-ce que ce petite emmerdeur avait bien pu foutre ses vêtements hein ? Il comptait bien voler ceux que Kôta lui avait enfilé, mais il tenait quand-même à récupérer les siens.

    Comme si il allait leur faire cadeau des vêtements et puis quoi encore ?! Oui, parce qu'il volait les autres, mais refusait qu'on le vole lui. C'était le cliché même du gitan, enfin c'était ce qu'il était, mais tout les gitan n'étaient pas des voleurs après tout. Sauf que lui n'avait pas d'autre choix pour survivre, après tout sa mère n'était plus là et il devait absolument la retrouver. Parce que il avait quand-même conscience d'avoir 14 ans et d'avoir encore quand-même besoin d'une figure maternelle même si il était particulièrement débrouillard.

  • LEM0NxBL00D

    01/09/2017

    — Caleb

    Sa sécurité ? Non mais ce mec était taré, vraiment complètement taré ! Et si il retirait ce collier c'était pour se barrer d'ici, il n'allait certainement pas attendre que toute la famille soit réunie pour faire connaissance. Parce que de ce qu'il entendait, le reste de la famille avait aussi des cases en moins au niveau de la tête, donc il n'allait pas attendre leur retour. Il lança un regard venimeux au blondinet face au surnom qu'il lui avait donné, mais tant pis, il n'allait pas lui dire son prénom parce qu'il comptait bien sortir d'ici sans demander son reste. Il dut se retenir de gifler ce taré, face à sa dernière réplique à la quelle il ne manqua pas de répondre de manière totalement acide comme un peu plus tôt.

    - Excuse princesse, j'ai fais exprès de m'évanouir de fatigue.

    Si Kota voulait l'appeler '' Pochi '', alors il l'appellerait '' Princesse '' pour sa part. Non mais comme si il allait gentiment se laisser faire, y savaient vraiment pas à qui il avait à faire. Caleb n'était pas normal, mais genre vraiment pas et si les gens de cette baraque voulaient lui faire la guerre, ils allaient certainement mener la bataille la plus difficile de leur vie. Bien qu'il n'ait pas vraiment le temps de s'occuper du cas de cette bande de dégénérés, il devait avant tout retrouver sa mère, c'était ce qui comptait le plus. Donc il devait vite s'échapper d'ici. Enfin pour le moment, il devait attendre que cette saleté de blondie sorte de la chambre. Sinon il n'allait rien pouvoir faire, enfin si, mais son but n'était pas de blesser quelqu'un. Il se mit donc dans un coin du lit et fixa en silence son vis à vis. Même si il bouillonnait de rage. Jamais de toute sa vie, il n'avait autant regretter d'avoir été sauvé.

    Enfin heureusement il était assez patient, donc il allait simplement attendre le bon moment pour retirer ce foutu collier, récupérer ses affaires et foutre le camp de cette baraque. Même si il faisait toujours un temps de merde dehors. Tant pis, ce n'était pas comme si il n'avait pas l'habitude, là ce qui lui avait joué une mauvais tour, c'était la fatigue et la faim. Il avait toujours faim, mais refusait de toucher à la nourriture offerte par le blondie, il avait vraiment pas confiance, donc hors de question de toucher à cette nourriture.

  • LEM0NxBL00D

    04/08/2017

    — Caleb

    Il manqua de s’étouffer en voyant un garçon de quasiment son âge rentrer dans la chambre. C’était quoi ce délire ? Il avait été kidnappé par un gamin ?! Non impossible, ça devait certainement être une autre victime du pervers qui l’avait enlevé lui aussi. Même si au vu des paroles du blondinet ce n’était pas un enlèvement, vu que celui-ci voulait l’emmener à l’hôpital, mais alors...pourquoi est-ce qu’il l’avait attaché de la sorte, hein ?! Caleb le fixait toujours avec ses yeux or, absolument pas rassurer, bien qu’il n’avait pas arrêté d’essayer de crocheter ce maudit cadenas qui refusait de céder. Mais tout espoir s’envola quand son vis à vis lui fit savoir que ça ne servait à rien de crocheter ce cadenas qu’il n’arriverait pas à l’ouvrir de cette manière. Mais où est-ce qu’il était tombé ? Non parce que franchement ce mec était bizarre, vraiment très très bizarre, on allait pas se mentir. Il le fixa sans rien dire pendant un long moment, l’observant alors que ses bras pendouillaient dans le vide. Puis finalement son cerveau se reconnecta à la réalité et il ‘’ explosa ‘’.

    - Comment je me sens ? Comment tu veux que je me sente alors que j’ai putain de collier de chien au tour du cou et que je suis enchaîné à ton lit mec ? Et rêve pas, je te donnerai pas mon prénom, tu étais pas obligé de m’attacher merde ! Alors t’es quoi ? Un sadique ? Un tueur en série ? Quoi ?!

    Oui clairement il n’aimait pas la situation dans la quel il se trouvait. Ça ne lui inspirait pas confiance, les gens normaux n’attachaient pas au lit un adolescent inconscient qu’ils avaient trouvé sous la pluie. D’ailleurs il était même prêt à ressortir dehors plutôt que d’être ici ! Oui sa réaction était peut-être excessive, mais merde, fallait le comprendre vu la situation dans la quelle il se trouvait actuellement. Il en avait même oublié la faim qui le tiraillait, on pouvait survivre 3 semaines sans manger environ du moment qu’on buvait, donc au pire tant pis, il ferait un régime non désirer, mais il devait absolument se barrer d’ici ou ça allait certainement mal finir, très mal finir même. D’ailleurs il était extrêmement méfiant et préférait largement que le dénommé Kota reste loin de lui, même si il avait l’air gentil comme tout, il savait qu’il fallait se méfier des apparence. Le jeune vagabond tira de nouveau sur la chaîne qui était reliée au collier.

    - Détache-moi, je veux m’en aller !

    Non il ne resterait pas dans cette baraque c’était hors de question et si vraiment il la fallait, il se servirait de ses dons pour s’échapper d’ici. En plus, il devait encore retrouver sa mère qui avait disparut et c’était sa priorité absolue, donc il ne pouvait pas perdre de temps. Même si il ignorait tout de ce qui c’était passé le jour de sa disparition, il ne voulait pas croire qu’elle soit morte et il devait la retrouver avant que ça n’arrive.

Report abuse