Genre comédie, drame, romance, action, sport, yuri
ContexteRéaliste 

Tags : Contexte réaliste - Filles ♀

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.128.159) if someone makes a complaint.

Comments :

  • ene

    25/06/2018

    Assu ;

    Le jeune homme était le portrait parfait du fauteur de troubles, une grande bouche mais pour le moment rien de plus. Juste une bouche qui piaillait et agaçait son entourage. Cette fois aussi c'était le cas, il ne voyait pas toute cette moquerie, cette méprise que certains avaient envers lui, il faisait en sorte de ne pas y prêter attention. Tout ce qui l'intéressait était qu'on le voit peu importe le sentiment qu'il inspirait. Un bon à rien, un faible. Certainement mais il allait changer cette image, c'est pour cela qu'il était venu, pour suivre les cours de sport et étaler la demoiselle dans son domaine. Il y croyait encore, dur comme le fer. Et le fait qu'elle lui réponde le fit sourire. Elle, elle ne l'ignorait pas, elle le prenait au sérieux.

    - La dernière fois je n'étais pas prêt mais la prochaine fois que je te défis, ce sera différent !

    Son sourire légèrement arrogant disparut bien vite quand débuta l'entraînement. Il finit étaler au sol, des dizaines de fois. Au départ, il tombait mal et ses os lui faisaient mal, le faisant grimacer. Pourtant, il se relevait aussitôt pour recommencer et mordre encore la poussière mais cela lui faisait de moins en moins mal. Il tombait sur le dos, encaissant le choc sans sourciller mais quand son aîné y allait de toutes ses forces, il volait et s'étalait comme une vulgaire crêpe. Assu se releva une fois de plus, soupirant à cause de cet entraînement qui endolorissait son corps et enfin, ce fut le moment d'apprendre quelques prises.

    Résultat, il finit de nouveau sur le sol mais il avait plus ou moins compris comment attraper le kimono pour passer l'adversaire au-dessus et le plaquer au sol. Puis, il apprit à maintenir au sol, avec la différence de gabarit, il avait bien du mal mais il ne lâcha rien jusqu'à entendre la fin de l'entraînement. Il resta assis, basculant sa tête en arrière en soupirant puis, il desserra la ceinture pour retirer le kimono. Il était rincé, crevé et pourtant, plutôt que de partir comme une hyène se changeait, sans aider, il observa la capitaine. Avec un seul entraînement, il avait déjà des hématomes et quelques bleus ici et là, c'était pareil pour les femmes ? Une part de lui ne put s'empêcher de penser que c'était du gâchis d'abîmer son corps, une autre se demandait combien de fois il allait devoir répéter les entraînements avant de la battre. Il se leva finalement, attrapant un balai avec une tête de trapèze qui servait à nettoyer la salle et il fit des allés-retours en sifflotant et en élevant la voix.

    - Kawakami-senpai est très fort, si je le bats ça voudra dire que je suis plus fort que toi Rio ?

    Il tourna sa tête en sa direction. Un gosse horripilant, il l'illustrait parfaitement.

  • ene

    20/06/2018

    Assu ;

    Le jeune homme observa celle qui l'avait défait avec facilité s'éloigner. Elle n'allait pas s'occuper de son cas, il allait devoir se frotter au capitaine de l'équipe masculine et ce n'était pas un plaisir. Obéir était compliqué encore plus quand ce n'était pas une jolie fille qui donnait les ordres. Il était droit mais sa tête basculée légèrement d'un côté puis de l'autre, montrant déjà son ennui. Au fur et à mesure qu'il l'écoutait, une veine venait pulser sur sa tempe, se multipliant lorsqu'il entendit cet avertissement qui ressemblait à une menace pour l'homme égocentrique qu'il était. Il n'avait encore rien fait, il était arrivé légèrement en retard et se faisait déjà juger sur son manque de motivation ? En vérité, le capitaine voulait lui voler la vedette et attirer l'attention sur sa personne ! C'est pour cela qu'il continuait de le traiter comme un enfant. Assu parvient avec beaucoup de mal à rester neutre bien que ses sourcils étaient froncés et qu'il plissait son regard.

    - Excusez-moi Kawakami-senpai mais.... Pourriez-vous arrêter de me sous-estimer ? Parce que....

    Le blond marqua une pause de quelques longues secondes pendant laquelle il se tournait pour pointer de l'index la capitaine de l'équipe féminine. Son sourire narquois s'agrandit, il posa ensuite ses mains sur ses hanches pour bomber le torse avec arrogance et une fierté mal placé. Quel clown. Toujours à vouloir attirer le regard, l'admiration sauf qu'il attirait plutôt le mépris pour son attitude si voyante et peu respectueuse. Il dérangeait déjà tous les autres membres par son défi lancé comme ça, sur un coup de tête et son désir d'y arriver au bout. Il releva le menton, souriant comme jamais.

    - Je suis l'homme qui battra Rio ! Tu m'as entendu ?? La prochaine fois, tu finiras par terre Rio !!!!

    S'exclama-t-il en rigolant bruyamment avant de se retourner vers son aîné qui allait bientôt passer à la pratique. Il le rejoignit en quelques enjambées après sa provocation et avait le regard beaucoup plus posé, presque sérieux. Néanmoins, une part de son esprit était persuadé qu'il avait attiré les autres et il s'en vantait intérieurement. Il resserra sa ceinture pour maintenir son kimono bien en place et resta à l'écoute des consignes. Tomber ? C'était indigne. Il aurait préféré le faire tomber au moins il aurait eu le beau rôle, là se laisser aller au sol comme une crêpe ne lui plaisait pas mais c'était la route pour battre la jeune femme et il n'allait pas lésiner sur les efforts pour y parvenir ! Assu était un garçon têtu et borné, ne lâchant jamais ses idées sauf quand la flemme l'emportait et pour le moment, il s'en sortait bien. Disons qu'être défait par une femme l'avait vraiment mis à mal et qu'il désirait se reprendre. Il se tient bien droit avant de s'incliner légèrement en parlant rapidement.

    - Kawakami-senpai fichez-moi à terre autant de fois qu'il le faut pour que je réussisse s'il vous plaît.

    Puis il se redresse après avoir formulé sa demande. Un fou, un abruti et un imbécile. Mais au moins, il avait l'air de vouloir s'impliquer même un peu dans ce monde qu'est le sport. Et c'était déjà un bon point.

  • ene

    04/06/2018

    Assu ;

    Ah. Encore ce visage sévère qui ne laisse rien passer. Le jeune homme n'y pouvait rien, il ne se donnait pas la passion pour faire les choses correctement. Tout semblait l'ennuyer et surtout se présenter devant celle qui lui avait fichu une pâté. En y repensant, son bras tordu lui faisait de nouveau mal. C'était possible qu'une fille soit aussi violente ? Même le Kawakami a côté, beaucoup plus imposant semblait mignon. Pourtant, être écrasé sous son poids devait être fatal. Il espérait ne jamais l'avoir en adversaire. En les écoutant, il s'inclina légèrement, la mine enjouée.

    - Enchanté Kawakani ! Rio ! Mais...

    Un petit détail l'avait fait grimacé. Son air était à présent contrarié. Ils le sous-estimaient ! Comme si une petite course, quelques pompes pouvaient être trop difficiles ! Certes, il donnait l'impression de n'être qu'un demeuré pas intelligent ni vraiment fiable mais bon ! Il y avait des limites pour son estime de soi qui jusqu'à son arrivée était bien trop élevée. Il se redressa, la mine lasse, le ton condescendant. Alors qu'il était loin d'être le meilleur.

    - Excusez-moi mais ne me traitez pas avec facilité. Je suis tout à fait capable de courir et de faire des pompes. Je pourrais même faire le triple alors je vous rejoins après.

    De nouveau, il s'incline doucement, enfile ses chaussettes, chaussures et quitte la pièce sans plus de cérémonie. D'apparence, il devait renvoyer le cliché de l'homme impliqué, investi. Loin de lui cette idée, s'il faisait de son mieux, les regards se porteraient naturellement vers lui plutôt que d'être le garçon nul et sans intérêt qui était là contre son grès, cherchant juste à faire le malin. Il n'était pas loin de là et c'est sûrement pour cela qu'il essayait d'être plus appliqué. Alors, il trottinait tranquillement autour de l'établissement, les mains dans son pantalon comme si cela ne l'épuisait pas. Ce n'était pas le meilleur car jamais il ne s'entraînait sérieusement mais en sport, il pouvait être bon. S'il ne râlait pas pour être toujours au poste le plus important pour être vu de tous. A chaque fois qu'il passait près du bâtiment, il lançait un chiffre, souriant en voyant la fin pour s'arrêter et poser ses mains au sol.

    Il prit une inspiration, pliant ses bras, se redressant, cinq, dix, quinze, vingt. Il se laissa tomber en soufflant. De la sueur dégoulinait de son front. Purée. C'était chaud quand même, il n'avait jamais vraiment désiré s'entraîner, l'endurance c'était pas son truc. Enfin si, faire le beau, le mec souriant, il maîtrisait bien. Ça il pouvait le faire pendant des jours sans épuisement. Il reprit son souffle, se relevant, glissant sa manche sur son visage. Pause terminée, ce n'était que l'échauffement. Cela lui apprendrait de balancer des paroles sans pouvoir s'y tenir. Il refit plus ou moins correctement son n½ud, galérant un peu avant de retirer ses chaussures pour revenir dans le dojo. Il s'avança jusqu'aux deux capitaines, inspirant la fierté -qu'il ne possédait pas, courir était accessible à tous, faire des pompes aussi.

    - J'suis prêt cap'tain Kawakani ! On peut y aller quand vous voulez !

    Doucement de préférence. Pour ne pas finir écrasé comme une crêpe.

  • ene

    30/05/2018

    Assu ;

    Jeune homme dont l'ego semblait inégalable. Absolument pas assidu, il ne brillait pas par son intelligence. Non, il n'était pas dans les têtes de la classe, il n'était pas non plus le plus sportif mais l'un des plus voyants. Une peau basanée, des cheveux blonds comme le blé, il se distinguait aisément dans le paysage et adorait que les regards soient toujours portés vers lui. Son ego sur-dimensionné était connu de tous les garçons, dès que l'un se démarquait, il râlait, il en venait à bouder et voyait cela comme une trahison. Des accès de mauvaise foi qu'il était parfois difficile de supporter.

    Cependant, malgré ses traits négatifs qui ressortaient souvent, il était de bonne compagnie, son cercle d'amis était large car il était amusant et loyal. Il ne trahissait jamais les attentes de ses amis, si l'un déclarait aimer une fille, jamais il ne l'approcherait ou n'accepterait ses sentiments. C'était une forme de respect. Il était aussi toujours présent pour traîner plus tard dans les rues et se fritter avec des racailles pour "s'amuser" chose que son aîné ne comprenait pas. Il avait encore pris ses grands airs pour lui faire la morale et tout s'était mal terminé. Une dispute de plus, il avait fini la nuit chez un de ses amis qui l'avait laissé en plan le lendemain matin.

    Il s'était réveillé un peu tard, observant l'heure sur son téléphone pour lâcher un son d'agacement. Il mit cinq minutes à se tirer des draps pour aller se doucher et se servir dans le frigo. Une trentaine de minutes s'écoula, il ne s'en inquiétait pas de rater une ou deux heures de cours. En temps normal, il n'aurait pas pressé le pas mais suite à son intégration dans un club, il ne pouvait pas manquer cette activité. Pas qu'il aimait cela, il n'avait juste pas digéré sa défaite et se devait de se rattraper, de progresser pour assurer sa victoire. Parce qu'être humilié par une fille, cela ne lui plaisait pas.

    Après s'être habillé, Assu prit son sac de la veille, emprunta un tee-shirt pour le sport -qu'il rendrait un jour ou l'autre- avant de quitter le studio pour claquer la porte derrière lui. Son uniforme était légèrement froissé mais il ne s'en souciait pas. Il arriva devant les grilles pour rentrer et se diriger vers le gymnase destiné au sport qu'il avait choisi. Quelques minutes de retard, il s'engouffra dans les vestiaires pour enfiler un tee-shirt et son kimono blanc qu'il noua plus ou moins correctement. Son bandeau rouge ramenait ses cheveux vers l'arrière pour qu'il ne soit pas gêné. Il glissa sa main dans sa nuque en sortant pour rejoindre les autres et se présenter devant la capitaine du club -et aussi celle qui un jour se prendrait une belle défaite, il y croyait-.

    - J'm'excuse du retard, par quoi je commence ?

    Avec aucune base, il ne pouvait pas faire grand chose contre les autres adhérents plus consciencieux que lui.

  • rp-secret

    17/01/2018

    arianna voyant les étoiles dans les yeux de rio elle la calma un peu

    - je peux t apprendre ce que humainement il sera possible d apprendre bien sur et des truc et astuce fit elle

    zola voyant que sujet " sexe" fit rougir la demoiselle elle vient a susurrer a son oreille " si tu veux je peux te faire un onglement pour soulager si ta trop rapport au mieux un aphrodisiaque pour toi tu verras le paradis près" avant rire légèrement

    quand la demoiselle viens a faire le commentaire qu elle etait qu un jouet, zola comme arianna se regardais avant la regarder a nouveau

    - je pariais pas sur même cheval si j étais toi fit arianna

    - je dirais même d écaille, tu ferais bien revoir son jugement fit zola en souriant

    arianna caressa la tête la rio gentiment

    - dis toi que si il ta fait fiancée s est tu as quelque chose qui lui a plu mais pas que, je pense que si tu lui demande il te le dirais surement a toi de la travailler au corps

    plus loin zuko fi tournoyer la demoiselle qui les joue rouge riais avant que zuko fit signe au fils de zola pour la faire danser
    avant partir il lui murmura quelque chose la voyant un air boudeur car il ne dansais plus avec elle qui disparu vite fait
    a l en danser avec le garçon quand a lui il reviens devant rio arianna et zola

    - mes dames, puis je vous l enlever ? fit il en fessent référence a rio

    sans un mot il embarqua rio la ramènent sur la piste de danse
    la fessent valser naturellement

    - de quoi discutiez vous toute les trois ? "fit zuko tout en la fessent tournoyer " tu avais l air de bien t amuser je t ai vue rire cela t allais bien fit il naturellement

  • Onydrakemon

    12/12/2017

    Molniya Grom :

    Alors que j'allais continuer ma route, j'entendis la réponse de la jeune demoiselle. Je me retournais immédiatement choquer et hébété par son refus. L'air idiot qui avait disparu refaisait surface en un éclair. J'observais l'allure de Rio avant d'ouvrir les lèvres pour pouvoir lui parler, mais bien vite celle-ci s'était mise à mettre des arguments. Un sourire nerveux s'affichait sur mon visage, je détournais les yeux mal à l'aise par la situation, même une goûte de sueur s'était mise à couler sur ma tempe. Je ne voyais pas réellement le mal de la laisser au prochain village, surtout que d'autre pouvait très bien l'aider. De plus, elle ne semblait guère m'apprécier face à son attitude, bien quand même, je m'en fichais. Il était vrai qu'elle était la seule à me '' connaître. '' Impliquée ?? Oui, je devais l'admettre, mais il était tout aussi évident que cela n'aurait pas poussé plus loin, ce n'était juste un contre temps. Jetant un petit coup d'½il sur cette dernière, je vis sont regard décidé et prêt à tout pour me suivre, même si je refusais. Je me mis une main à mon visage en soupirant.

    C'est d'accord, mais je confirme qu'en plus d'être mademoiselle, je sais tout, tu es aussi une idiote.

    Je l'observais en passant mes mains sur ma taille lui lançant un regard averti.

    Sais-tu qu'il a beaucoup de chance pour que nous soyons blessé, emprisonné ou mort ?? Tu désirs toujours venir avec moi, après t'avoir dit ceci ? Sais-tu te battre et te défendre ?? Quelle est ta spécialité ? La magie, l'épée, les explosifs, les armes à feu, les arcs avec flèche, kunaï, sabre ?

    Je citais bien d'autres armes encore avant d'attendre sa réponse. Soudain, mes yeux se retrouvaient ronds comme des billes avec la bouche grande ouverte. Je levais les yeux au ciel tout en me demandant ce que j'avais fait aux divinités pour mériter un tel fardeau. Je passais une main dans mes cheveux blond platine avant de fixer ma partenaire.

    Il va falloir que tu en choisisses une, je t'apprendrais les bases ou bien nous payerons un professeur avec l'or qui se trouve dans mon sac.

    Je haussais un sourcil en fixant l'uniforme de Rio et je me mis à grimacer, non pas parce qu'il ne plaisait pas, mais plutôt, il fallait qu'elle soit discrète et ce genre de vêtement était vraiment le premier truc que l'on remarquerait. Soudain d'eus une crampe à l'estomac que l'on pu entendre, et je passais ma main sur mon ventre grimaçant.

    - Il faudra aussi t'acheter d'autre vêtement moins voyant. Gn... J'ai faim, dépêchons de sortir de cette forêt et trouver un endroit où l'on puisse trouver de la nourriture !

  • Onydrakemon

    10/12/2017

    Molniya Grom :

    Je l'écoutais attentivement, avant d'entendre des mots qui m'était parfaitement inconnu. J'avais seulement compris que ce livre avait été dans une bibliothèque et que des événements étrange, s'était passé. Je m'avançais vers elle tout en fixant le livre curieux de savoir ce qui était à l'intérieur, mais aussi inquiet. Au moment ou j'entendis la fin de sa phrase, j'étirais un sourire nerveux un peu irrité par son comportement. J'avais envie d'exprimer mes sentiments pour ma simple fierté, mais je me retenais une fois que la demoiselle me tende la main. Sourire amusé, je la regardais avant d'enlever ma couronne sur la tête et de la poser sur la sienne.

    ''' Enchantée Rio reine des mademoiselle prétentieuse et je sais tout. Je suis Molniya pour vous servir ''

    Moqueur, je m'inclinais gracieusement avant de me redresser et de prendre le grimoire de ses mains et d'ouvrir celui-ci pour voir ce qu'il contenait. Je sentais ma nouvelle compagne bouillonner, je me retournais en me dirigeant cette fois-ci par gauche, espérant de sortir de cette forêt. Étant un homme du temps, je pus cette fois-ci être vigilant. La jeune lycéenne, avait tenté de me mettre un coup de pied au niveau de la hanche que j'esquivais bien rapidement avec agilité. Je tournais une page de mon livre avant de baisser ma tête et d'éviter un coup-de-poing à la tête.

    '' Je lis tes mouvements, ce n'est pas la peine de tenter quoi que ce soit. Si tu me frappes une seconde fois, je t'ai dit que je te figerais hors du temps.''

    Soudain, j'écarquillai les yeux avant de perdre mon sourire et de voir une page animée qui semblait représenter l'avenir. Fronçant des sourcils, je dévoilais de nouveau un visage sérieux et légèrement colérique. Je passais le grimoire de nouveau à la nouvelle venue, avant de presser le pas. Il fallait que j'aille dans les pays chaud, Vor était en train de l'envahir et je savais que parmi les personnes qui vivaient là-bas il y avait Yasen. Le dragon du feu que je considérer comme quelqu'un de la famille et un fort allié. Il était en danger, s'était évident étant donné que cette garce souhaitais avoir notre c½ur. De plus contrairement à moi, le reptile rouge était un fort allié des êtres vivants, s'était encore un être protecteur en plus de Chistyy.

    '' J'ignore d'où tu viens, mais une fois que nous sortirons de cette forêt je te déposerais au prochain village, tandis que je reprendrais la route. ''

  • Onydrakemon

    10/12/2017

    Molniya Grom :

    Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi surprenant venant d'une femme. Elle m'avait soudainement donné un coup m'envoyant à terre. Je n'avais pas eu mal, en fait je m'étais juste retrouvé allongé sur le dos les yeux ronds comme des billes fixant ainsi le ciel. Ma fierté en avait prit un coup, mais je fus plutôt impressionné qu'une jeune femme pouvait se défendre et se battre. Je me redressais, en me craquant la mâchoire avec un sourire nerveux au coin des lèvres. Si cela avait été un homme, s'était sûr que lui aurait rendu son coup en mille fois plus violent. J'observais tranquillement les autres débouler dans la forêt menaçant avec leurs armes tout aussi hallucinante les unes des autres. Je me relevais en regardant l'inconnue se baisser pour ramasser son livre. Décidément, elle était douée en arts martiaux, mais ce qu'elle ne comprenait pas, c'est qu'ici, il ne fallait nullement baisser sa garde, sinon il y avait des chances d'y rester. Je me mis à courir vers celle-ci avant d'enrouler furtivement sa taille avec mon bras. Je me mis à la soulever facilement avant de continuer à courir avec un regard moins stupide que tout à l'heure, pourtant un sourire se dessinait sur mon visage.

    '' Encore heureux que tu es une femme, parce que ce coup que tu m'as mis, je te l'aurais rendu. Enfin bon, tu me remercieras plus tard nous avons de plus en plus de compagnies. ''

    Je l'envoyais en l'air pour que celle-ci se retrouve assise sur mes épaules. Une fois fait, je continuais de courir à travers la forêt, mais contrairement au être humain, j'étais bien plus rapide qu'eux. Serte je m'étais pleins tout à l'heure, mais s'était vrai que la course n'était pas mon fort. J'entendis le cri de la jeune fille et je me mis à rire amusé par la situation.

    '' Par contre si tu me frappes une seconde fois jeune demoiselle, je ne me retiendrais pas pour te figer hors du temps, donc fait attention à ce que tu envisages de faire ''

    Je continuais d'aller tout droit sans réellement réalisait que je tombais dans un cul-de-sac. Lorsque je réalisais, je serrais des dents inquiet de la situation avant de reculer d'un pas et de me retourner. Je vis ceux-ci arriver devenant de plus en plus nombreux.

    '' Je vois que je n'ai plus trop le choix ''

    Je m'arrêtais de marcher avant de lever la main au ciel avec un regard beige et féroce. Sans sourire, je les fixais tout en écartant mes doigts. Le ciel se mit tout d'un coup à s'assombrir et un grondement sourd se fit entendre. Une couche de nuage noir passait sous nos têtes et des éclairs survenu de nulle part se fracassa au sol ou se trouvait mes poursuivants. J'abaissais ma main doucement le long de mon corps et la forêt retrouva son calme.

    '' C'est terminé. ''

    Je me mis à me baisser pour que celle-ci descende de sur moi avec un regard fougueux et sauvage. Mais cela ne dura pas très longtemps lorsqu'il vit les feuilles d'un arbre prendre feu. Je repris mon air ahuri avant de me prendre les cheveux.

    '' Oh non ! Non pas de feu ! Éteins toi ! ''

    J'avançais vers les troncs d'arbre et me mis rapidement a grimper avant d'arriver vers le début d'incendie, j'arrachais un morceau de tissu à mon vêtement avant d'étouffer le feu. Une fois soulager, je passais une main sur mon front en soupirant de soulagement. Soudainement, j'aperçus enfin le livre d'entre ses mains et je me mis à reprendre mon sérieux. Je me laissais tombais au sol retombant ainsi sur mes pieds avant de poser une question.

    '' Ou as-tu eus ce livre... ? Il ne m'a pas l'air ordinaire et encore moins rassurant.. ''

  • Onydrakemon

    10/12/2017

    Molnya Grom :

    Une voix captiva soudainement mon attention et mon regard se tournait vers ma gauche. Je vis à ma grande surprise une femme, ou plutôt une jeune fille habillée de drôle de façon. Perplexe, je haussais un sourcil tout en me dirigeant vers cette dernière, je n'avais pas l'air menaçant, mais plutôt impressionnant avec ma grandeur et ma carrure. Je passais ma main dans mes cheveux blond platine tout en étirant un sourire légèrement nerveux.

    '' Je pensais que j'étais tout seul dans cette forêt avec ces zozos. ''

    Mon regard beige se figea vers l'accoutrement de cette dernière en étirant un sourire amusé. Tel d'un idiot, je fixais ces morceaux de tissu, sans réaliser que cela pouvait provenir d'une autre dimension ou univers. Je n'avais pas encore posé mes iris sur le livre que cette dernière tenait en main et je ne pus faire qu'une réflexion provocatrice.

    '' Pas mal cet accoutrement, assez sexy, je trouve. Enfin, c'est une nouvelle mode ? ''

    Lorsque cette inconnue ouvrit la bouche concernant ces soldats, je haussais de nouveau un sourcils tout en gardant mon visage amusé par la situation.

    ''' Attend, c'est eux qui ont commencer à me pourchasser, moi, je veux simplement que l'on me laisse tranquille ''

    Je soulevais les épaules avant de les redescendre immédiatement et d'attacher mon sac pleine de richesse sur mon dos.

    '' D'ailleurs tu ne devrais pas traîner ici, si les gardes reprennent leurs temps habituels, ils vont s'imaginer que tu es une de mes alliées. ''

    Ce que j'avais prédit se passa, l'un cria comme un taré en se prenant l'arbre l'autre s'embrancha dans une racine et tomba par terre. Soudain, un des gardes arriva avec son épée brandissant vers moi, je me retournais en lui prenant le poignet et le serrant fort. Celui-ci relâcha son arme que je pris dans mes mains en tirant une moue plutôt enfantine.

    '' Hé ce n'est pas du jeu, je n'est que les poings moi ! Les armes son illégale !''

    J'observais, je vins planter l'épée sur le sol avant d'étirer l'un de mes sourires angélique qui ne semblait pas des plus rassurants. Je pris mon ennemi par le col et son armure avant de le soulever et de tourner sur moi-même avant de l'envoyer loin dans les airs contre un arbre. Tellement j'avais mis de violence l'un des troncs fin se mit à partir à la renverse. Une grimace s'afficha sur mon visage comme un petit garçon qui avait fait des bêtises. Je passais ma main dans les cheveux, tout en m'inquiétant.

    '' Merde, j'y suis peut-être allé trop fort ! Si Priroda est là, il va me tuer ! ''

    Effectivement, moi étant une brute épaisse, je ne me préoccupais pas de l'homme que j'avais balancé, mais plutôt du ravage de j'avais commis à la nature. Priroda était l'un des huit dragon, dont l'élément était la terre, il était autrefois aimable et doux, mais depuis des évènements celui-ci était devenu un être froid n'aillant pas le sens de l'humour et toujours, sérieux. Priroda était l'un des huit dragons, dont l'élément était la terre, il était autrefois aimable et doux, mais depuis des évènements celui-ci était devenu un être froid n'aillant pas le sens de l'humour et toujours, sérieux. Soudain, du coin de l'½il, je vis un homme s'approcher de la jeune fille avec une nouvelle arme blanche.

    ''' Attention ! ''

    D'une main puissante, je fis blesser la tête de la jeune fille. De l'autre j'envoyais un coup-de-poing magistrat sur son visage déformant ainsi son casque. Il tomba raide par terre, alors que je regardais celui-ci avec un regard légèrement colérique.

    '' Ne t'a t'on jamais de ne pas s'attaquer aux demoiselles comme ça ? Surtout si elles ne t'ont rien fait. ''

  • Onydrakemon

    09/12/2017

    Grom Molniya :

    Dans un royaume appelé Litzüllen, gouverné par un roi, le calme et le temps paisible s'y trouvait. Enfin... Plus pour très longtemps. Le silence fut soudainement brisé par le hurlement d'un homme.

    '' Attraper cet homme ingrat ' !! ''

    Suite aux paroles survenues, l'on me découvrir en train de sauter par-dessus un muré avec un sac marron rempli de bien familiaux tel que des trésors et richesse. D'ailleurs sur ma tête, il y avait même la couronne du dirigeant. Sortant ainsi du palais sans plus attendre, je me mis à courir avant qu'une armée de soldats ne sorte par la porte principale pour partir à ma recherche. Discrètement, je me dirigeais vers le village dans les rues les plus inoccupées avant d'ouvrir la porte d'une maison se trouvant là. Une fois que je pénétrais dans la pièce, à ma grande surprise, je découvris que s'était une taverne. J'étirais un sourire heureux avant de m'avancer vers le comptoir prendre une bière. J'observais la pièce avant de voir des musiciens jouer avec leurs instruments.

    '' Et bien, cet endroit n'est pas si ennuyeux que cela tout de même. ''

    Une fois servi, je me mis à boire tranquillement ma boisson favorite. Des gardes se mirent à rentrer et contrairement à tout être conscient, j'ouvris les bras grands ouvert avant de les accueillir chaleureusement.

    '' Hé les gars cela vous dis une petite danse ? ''

    Les gardes le regard colérique s'approchèrent de moi. Avec mon sac de trésor à la main et ma bière de l'autre, je m'inclinais tout en commençant à enrouler ma taille l'un de mes ennemis et de danser. Mon deuxième adversaire, donnait des coups d'épée, j'arrivais tant bien que mal à esquiver. Je me rapprochais de la fenêtre que je désirais temps avant de pousser mon compagnon vers son ami et de faire un signe de la main au barman.

    '' Votre bière était excellente à bientôt ! ''

    Je me laissai tomber dans le vide avant de me remettre sur mes pieds et de courir de nouveau dans les ruelles, et une fois vers une autre bâtisse la plus proche, je mis à rentrer montant ainsi des escaliers, et ouvrant une porte, espérant avoir accès à une fenêtre qui me permettrait de me retrouver sur les toits. Malheureusement, je vis une scène des plus perturbante avant de couvrir mes yeux avec ma main tout en m'avançant vers l'endroit voulu.

    '' Dieu du ciel ! Erh, faites comme si je n'étais pas là jeune gens. J'ai juste besoin de votre fenêtre, continué vos petites affaires, l'amour, c'est beau.''

    J'enlevais mes mains avant de grimper ainsi sur les tuiles. Une fois, correctement, debout, j'observais l'horizon émerveillé par ce magnifique paysage. Je pris de l'élan pour sauter de toit en toit et me diriger vers mon bateau volant que j'avais mis du temps à construire. Une fois arrivée là ou je désirais aller, j'observais les gardes qui me cherchaient de partout. Je pris la corde me permettant de grimper dans mon transport qui celui-ci commença à s'envoler et à partir.

    Je me mis à crier pour provoquer mes ennemis tout en tirant ma couronne telle qu'un gentleman.

    '' Hé ! Vous direz merci à votre roi, de m'avoir donné ses biens ! Je vous souhaite le bonheur à vous tous ! Au revoir ! ''

    Je vis les hommes du dirigeant crié de rage avant se précipiter pour se diriger vers l'entrée du royaume. Une fois arrivée en haut de mon navire aérien, je regardais le ciel émerveillé par le spectacle. Cet engin avait déjà traversé quelques champs et semblait bien fonctionné. Je fermais les yeux pour humer l'air qui passait sur mon visage avec un grand sourire.

    '' Merci Oflako pour ton ingéniosité ! ''

    A mes mots, un bruits inquiétant survint de l'appareil, sans ouvrir les yeux un sourire nerveux se dessinais sur mon visage. J'étais inquiet et je ne voulais pas réellement ouvrir les yeux pour découvrir ce qu'il s'était passé. Malheureusement, je fus bien obligé avant de constater que je perdais de l'altitude. Je levais les yeux au ciel exaspéré par la situation.

    '' Et bien décidément, voler sans me transformer n'est pas mon fort ! ''

    Je remis la couronne sur ma tête et pris de nouveau mes biens, avant de sauter dans le vide et d'atterrir sur un chemin. Je décidais donc de marcher en direction de l'ouest calmement avant d'entendre au loin des cris. Je me retournais avant de voir une amassée de soldat qui se trouvait à ma poursuite, mon visage décomposa à vue d'½il. Je commençais à courir me dirigeant vers une forêt.

    '' Bon sang ! Je suis doué pour taper et avoir de la force physique, mais pas pour courir ! ''

    Je fermais les yeux sentants mes poumons lâchés, je fermais les yeux en penchant mon bassin en avant espérant de pouvoir avancer plus rapidement. Une fois arrivé dans la forêt, j'arrêtais de courir trouvant ainsi plus simple pour me cacher. Essoufflé et limite à l'agonie, je m'accrochais à un tronc d'arbre.

    '' Il faudrait peut-être que je mette au régime. Ah.... Ah... Donc la viande ça sera pour une autre fois ''

    Je me redressais marchant tranquillement sans me soucier que dans cette grande étendue, se trouvais une autre fille venant d'un autre monde. Soudain, une lance me frôla la joue et venant se planter dans un arbre. J'écarquillais les yeux stupéfaits avant de me retourner de nouveau et de voir les soldats débouler dans la forêt comme des durs à cuire. D'autres armes volantes vinrent de nouveau sur moi et d'un claquement de doigt je ralentissais le temps. Un peu benêt, je me frappais le front.

    '' mais quel idiot j'aurais due utiliser ça depuis le départ ! ''

    C'est alors qu'amuser, j'étirais un sourire tout en me dirigeant vers les personnes qui agissaient avec lenteur. J'enlevais une épée dans la main d'un jeune avant de le placer contre en face d'un arbre et je me mis à rire.

    '' Fait attention à esquiver l'arbre tout à l'heure ''

    Je me dirigeais en marchant vers un autre homme avant d'écarquiller les yeux de surprise.

    '' Oh seigneur ! Hé, vieux faut partir à la retraite la chevalerie n'est plus pour toi ! Si l'on était allié, je t'aurais fait rajeunir ! ''

Report abuse