Genre fantastique, comédie, drame, horreur, romance, amitié
Contexte Fantastique

Tags : Contexte fantastique - Filles ♀

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.128.159) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Rp-Manga-Commune

    09/07/2018 at 4:19 PM

    J'aime bien Yokoi !

  • Kreaget

    15/09/2017

    Elle m'a l'air intéressant,Yokoi.

  • Mentiionica

    26/04/2017

    [ Je ne sais plus ce que tu disais non plus XD ]

    Yokoi :

    - Oh non voyons. Pas le peine de le mettre dehors pour cela. Mais si il veut partir, personne ne le retient non plus, comme l’a dit ma fille

    * le sourire de la femme vampire était doux, et elle cachait ses dents, mais cela n’était pas forcément une bonne chose. Les trois vampire avait sentit l’odeur des trois humains, les loups gardant l’extérieur les avaient sûrement sentit également. Si les créatures voulaient les retrouver, elles n’auraient aucun mal à le faire désormais.

    Lorsque le garçon partit, les yeux prune de Yokoi suivit ses mouvement jusqu’a ce qu’il disparaisse. Elle fixa l’endroit ou il était partit en silence avant de reporter son regard sur ceux qui était présent. Elle n’était pas bête au oint de croire qu’il les avait vraiment quitté. Elle se méfiait d’eau. Yokoi n’aurait jamais prit ses humains au sérieux sans la présence de cette fille. Et puis Haruka était louche également, y avait pas à dire. *

    - Oh voyons, j’aurais été heureuse d’avoir un fils aussi polis mais ce n’est malheureusement pas le cas. Ta mère doit être fière de toi mon petit

    * Fit la mère de Yokoi en faisant un geste de la mains. Les portes s’ouvrirent pour dévoiler le domestique ayant ouvert la porte au humains entrer pour apporter de quoi boire. La femme vampire en vérité n’en avait rien à faire de ce que pouvait raconter ses humains, elle voulait juste jouer avec eux. C’est pourquoi elle avait fait exprès de faire un repas, adaptée au vampires seulement. Certains plat n’allant peut être pas convenir à ses invités exprès. *

    - Et bien mes enfants, parlez nous un peu de vous. Cela fait un moment que Yokoi n’avait pas ramenée d’ami à la maison

    * Fit la voix mélodieuse de la mère de la vampirette. Le frère de Yokoi ne pu retenir un ricanement sarcastique à cette phrase alors que l’intéressée elle même garder étrangement le silence. Yokoi semblait être présente, mais différente à la fois. Elle ne parlait pas, son visage n’exprimait pas son arrogance habituelle. Elle était impassible sérieuse et elle semblait calculé le nombre de litres qu’elle pourrait tiré d’eux en attaquant *

    ----------------------

    [ Ce n'est pas grave ! x) || Je me demande si tu vas réussir un jour à débloquer la vraie personnalité d'Haruka et donc de découvrir son secret !D'ailleurs, ne te laisse pas berner par certains indices qui te mènent à de fausses pistes ;p ]

    - Ma... Mère ?

    Il eut soudainement un flashback de sa mère en train de rire avec lui étant petit. Il eut une décharge au c½ur et il passa rapidement sa main dessus pour masser sa peau.... Foutu organe. Il détestait ce genre de sentiment. Il se perdait à chaque fois et à l'intérieur de lui, il savait qu'il était en train de chercher une issue de revenir. Mais il ne laisserait pas ce gars remonter et prendre les commandes. Alors c'est en se passant une main dans les cheveux qu'il pu répondre à la matriarche vampire qui lui avait fait remonter ce souvenir horrible. Pas de mère, pas de père depuis longtemps.

    - J'ai pas de mère et franchement je préfère être sans. Cela ne sers qu'à donner la vie en baisant avec le père..

    Il n'était pas allé par quatre chemin et avait dévoiler le fond de sa pensée en regardant les plats arriver. Tient il n'avait jamais goûter. Il se demandait ce que c'était et si c'était mangeable. Enfin il était pas difficile. Shiemi non plus, enfin plus que lui mais c'était une femme. Les femmes sont toutes compliquées mais c'était la seule qu'il considérait avec respect. La seule qui comptait pour lui. Enfin si il y avait quelqu'un d'autre qu'il surveillait sans arrêt... Comptait-elle vraiment ? Il la connu bien avant Shiemi... Akemi, Akemi, Akemi...Si tu savais ce que je suis devenue par ta faute. Tu aurais tellement pu me sauver mais tu as préféré... De quoi il parlait déjà ? Il regardait Yokoi avec un sourire énigmatique. Ce qu'elle lui ressemblait d'ailleurs. Pour ça qu'il pouvait pas la blairer cette conne de vampire capricieuse. Quand la mère demanda de parlez d'eux, il laissa la parole à Shiemi. Douce Shiemi.

    - Vous n'avez pas à connaître mon nom.. Si je suis là c'est pour surveiller Haruka. Et votre gamine qui a l'air d'avoir faim. Alors ma belle, tu crois vraiment pouvoir nous buter alors que tu ne sais même pas que nous-

    - Ne sommes pas intéressants !N'est-ce pas Shiemi ! Mais tout le monde à ses petits secrets n'est-ce pas ? Votre fille la première. N'est-ce pas elle qui a une cicatrice sur la cuisse ? Que s'est-il passé pour qu'une fleur aussi belle se fasse blessé ?

    Elle avait faillit ouvrir sa bouche pour en dire trop. Un assassin n'en dit jamais trop. Il en dit toujours peu ou il la ferme. Shiemi avait bien compris son message et attendit d'être servie pour commencer à manger et être spectatrice de la conversation qui, si elle se déroulait bien, promettait d'être vraiment très intéressante. Haruka se permit de sourire à la mère et surtout à Yokoi, dont il se souvenait parfaitement leurs premier affrontement. Alors comme ça cette pourriture de vampirette cachait des choses ? Intéressant. Alors ne voulait-elle pas cracher la vérité sur son passé ? C'est pas bien ça ! Fallait bien partager dans la vie !

  • LovelyRp

    23/01/2017

    * Yokoi n'était pas le genre à avoir peur de n’importe quoi. En même temps elle était bien moins délicate que la plupart des demoiselle qu'on pouvait rencontrer. Elle n'hésitât donc pas à se poster devant le cheval malgré les risques de ce faire écraser. Bien entendu le capitaine n'avait pas réagit très bien à son intervention. Elle ne s'attendait pas non plus à ce qu'il saute de joie lorsqu'elle essayera de l'arrêter. Mais elle ne comptez pas non plus le laisser partir.

    Elle le regarda le dos droit quand il descendit de son cheval pour venir vers elle. Elle allait lui dire qu'il ne pouvait pas y aller quand il la prit par le bras pour la faire monter sur son cheval *

    -Que…

    * Mais pas le temps de demander quoi que ce soit que la bête était déjà en marche. Elle fronça les sourcils, appréciant peu d'être traité ainsi mais attendit tout de même que l'elfe lui dise qu'elle pouvait parler avant de la faire. *

    - Vous ne pouvez pas aller chercher la princesse. Elle ne peux pas revenir au palais maintenant. Je ne vous laisserais pas y aller

    * Fit la demoiselle totalement déterminée cela s'entendait dans son ton. Malgré le ton plus chaleur du Capitaine, celui de Yokoi restait le ton d'une enfant pourris gâtée et arrogante, même si elle ne l'était pas vraiment. *

    - Revenez dans quelques semaines, je n'en sais rien, en disant que vous ne l'avez pas trouvé, ou qu'elle à péris. Mais ne la ramenez pas au château.
    ******
    Comment pouvait elle lui dire cela si simplement ? L'elfe ne comprenait pas pourquoi, elle ne voulait pas qu'il aille rechercher la princesse. Etait elle en danger dans son propre pays ? Tant de question qui était sans réponses. Mais peut être qu'il pouvait comprendre, il était vrai que le comportement du roi des elfes avait bien changer, tant que c'était lui qui devait dirigé derrière le dos de son roi.

    - Vous me dite cela, mais je dois obéissance a mon roi. Finit il part dire.

    Il ne cesser de regardait la demoiselle qui n'avait aucunement peur de lui, elle en avait du courage, et il admirait cela. Libei n'allait surement pas le lui dire, mais il pouvait comprendre que la demoiselle était inquiète pour la princesse, mais elle l'avait rendu très curieux.

    - Donner moi une bonne raison de vous écoutez....Est ce a cause du roi ?

    Voyant que le silence, il compris qu'il avait vu juste, que voulait donc le roi a sa fille pour qu'elle le fuit comme la peste, c'était quelques part impensable, mais il était bien obliger de faire confiance à la demoiselle.

  • Miisakii

    21/01/2017

    [ Ils vivent dans un monde dangereux donc ça pourrait être juste des ennemies de la famille ou des gens comme Haruka et Shiemi…. Mais oui ça pourrait faire aprtie de son secret aussi.:) ]

    Yokoi :

    * Le frère de Yokoi ne dit rien. Se contentant de les observer. Il ne prenait même pas la peine de faire semblant de respirer comme Yokoi et sa mère. Pour deux raisons : il ne se contrôlait pas encore assez bien, et parce qu’il trouvait ça trop ennuyant. Yokoi quand à elle leva les yeux en l’air lorsqu’il complimentât sa mère. Cette dernière en revanche gloussa élégamment derrière sa mains et remercia le jeune garçon pour son compliment.

    La jeune vampire n’avait toutefois pas rater le regard qu’avait lancer Haruka à sa compagne. Elle observa cette dernière. Quelque chose en elle s’agitât. La seul fille du trio n’avait pas le droit de se trouver chez elle. Yokoi avait envie de la mettre dehors comme si elle représentait un réel danger. Une bonne blague vu que peut de chose représentait un réel danger pour elle et pour sa mère. *

    - Si il a vraiment peur, personne ne le retiens, sa présence n’est pas indispensable, commença Yokoi en allant vers la table, si comme il dit il veut juste de l’adrénaline….

    * La vampire se tourna vers la mère, qui plissa les yeux une fraction de seconde avant de reprendre une expression normal. Yokoi sourit, ne cachant pas ses dents et donc ses canines poitnues *

    - Si il veut de l’adrénaline, il sera servis. Je doute que ce soit un repas classique jusqu’au bout. Surtout si il continu de penser que je suis une enfant.

    * Elle détestait qu’on la traite de gamine et en insinuant qu’Haruka était pédophile, il venait juste de l’insulter d’enfant.
    La frère de la vampirette, se déplaça sans beaucoup de bruit jusqu’a sa place attitré à gauche de sa mère. La mère de Yokoi était en bout de table et Yokoi était donc à sa droite. Cela voulait dire, que parmi le trio d’invité, l’un se retrouvera en bout de table et les deux autre à côté de Yokoi et de son frère. Pour la jeune fille leur placement n’avait pas d’importance. Tant qu’elle avait l’un d’entre eux assez prêt pour pouvoir lui planter ses couverts dans la peau au cas où *

    -------------------------

    [ Je ne sais même plus ce que je disais x)) ]

    Haruka |

    - Voulez-vous que je les jette dehors ma Dame ? Après tout, ils ne sont que secondaires. Ils ne sont pas obligés d'être présent ici. Ils peuvent très bien dégager.

    Il leur jeta un regard qui voulait tout dire et Neto se leva ne camouflant même pas son sourire. C'est pas ça qui allait déranger Haruka. De toute façon il venait encore de changer de personnalité. Ils avaient sûrement dû oublier de donner une offrande. Foutue famille Shinwa. Tous des tarés et dire que tout à commencer à cause d'un truc débile...

    Shiemi elle jeta un ½il aux membres de la famille. Elle faisait le calcul rapidement dans sa tête et savait très bien que ce dîner allait terminé sur une touche mauvaise. Très mauvaise. Ou pour eux, ou pour les vampires. Dans tout les cas, c'était mauvais. Foutue Famille. Neto sortit de la maison sans attendre un ordre et on ne le vit plus. Shiemi regarda la jeune vampire et bizarrement elle sentit une gêne entre elles. C'est bizarre, cette fille doit être spécial. Étrange, très, très étrange.

    Haruka se tint la tête et se massa les tempes, qui venait prendre place dans sa tête ? Le raisonnable ? Sûrement. Il jeta un regard vers la mère de Yokoi et sur Yokoi à la fois et il eut un flashback vraiment lointain. Il se voyait lui et sa.. Soeur ? Oui comment elle s'appelait déjà ? Ak... Il ne s'en souvenait plus. Quelque chose bloquait. Il ne se souvenait plus de comment il en était arrivé là, à chaque fois ce souvenir revenait et il repartait avant de savoir la suite et le pourquoi du comment. Une absence qui s'était remarquée puisque Shiemi se racla la gorge.

    - Vous me rappeler ma mère Madame... Et toi tu me rappelle ma...Enfin bref, commençons le repas !

  • Miisakii

    22/12/2016

    [ Je pense que ta vision de la L est trop stéréotypé. Tu peux aller en psychologie même en ayant fait L, et il y a pleins d'autre truc qui peuvent être intéressant après avoir fait L. J'ai l'impression les gens il ne voit que la S pour réussir dans la vie, C'est totalement faux ! Non seulement c'est dur, mais t'as plus trop de temps pour toi avec les devoir et au final tu vois tes note baissée et plus de portes se fermer que si tu été allé en L et avait maintenue de bonnes notes. ]

    Yokoi :

    * Le loups étaient encore là en effet. Ils étaient toujours là, même si ils ne se montraient pas tout le temps. Ils avaient été prévenus de l’arrivée des trois assassins et connaissaient l'odeur d'Haruka désormais. Ils n'avaient donc aucune raison de se montrer devant eux. Ils firent donc profil bas et les alentour restèrent calmes et l'air sans défense.

    C'est le majordome de la dernière fois qui vint leur ouvrir. Il fit une courbette en les saluant et en les invitant à entrer. Il ne manqua pas de complimenter la tenue de Shiemi par politesse. Il fallait toujours complimenter une dame sur sa tenue de soirée. Même si en vraie on la trouvait fade et sans goût. Aucunes remarques ne fut faite sur leur retard. Yokoi qui était agacée n'allait peut être se retenir d'en faire une mais le majordome lui les conduisit vers la salle à manger comme si tout était normal.

    La première personne qu'ils purent voir fut la mère de Yokoi dont la beauté de vampire et la couleur de ses yeux étaient incroyablement mit en valeur par la longue robe blanche élégante mais sobre qu'elle portait. Une robe de soirée la moulant exactement là où il fallait.
    Puis venait un garçon, plus grand que Yokoi mais à l'air plus jeune. Il portait une tenue simple et peu habillée mais qui restait assez classe. Il n'avait pas hérité des cheveux violet de sa mère, mais de ceux de son père. Par contre le même regard prune que la vampirette se posa sur les trois assassins.
    Et enfin venait Yokoi qui était le portrait craché de s amère en plus jeune. C'était claire qu'elle allait devenir incroyablement belle la petite si elle mourrait pas avant.

    Les trois étaient en train de discuter quand le majordome arriva avec les invités. La mère de Yokoi se leva donc en souriant doucement observant rapidement du regard les deux personnes qu'elle ne connaissait pas avant de les saluer et de les enjoindre à s'asseoir à la table. L'heure du rendez-vous était passé et il ne faudrait pas que les plats refroidissent après tout *

    - Vu leur retard, autant leur donner la patté pour chien

    * Marmonna la vampirette de manière a ce que seul les humains l'entende, et en gardant une expression hypocrite de politesse au visage *

    ----------------

    [ Bon ! Reprenons en mains ce Rp et l'autre avec un peu de chance ! et non t'inquiète je me suis bien fait une idée ! Quand tu as écris le " Si elle ne mourrait pas avant " c'est un indice sur son secret ? Parce que je sais pas pourquoi je suis attirée par ça ! ]

    - Toujours un plaisir de te voir ma jolie. Ravie de vous voir aussi Madame. Oh et enchanté jeune homme.

    - Ta toujours eut le don de nous mettre dans des situations pas possible.. Si ça continue j'arrête de la protéger..

    Haruka qui jusqu'à lors souriait à Yokoi et aux autres vampires, regarda Shiemi avec toute la rage du monde dans ses prunelles même si il ne laissait pas transparaître. Salope, tu veux vraiment jouer à ça ? Ose simplement briser ta putain de promesse et lui en fera de même. Il reprit alors son sourire en voyant Neto être... Intimidé ?! Bouahaha ! C'était la meilleure ! Le jeune Prince n'était pas à l'aise ? C'était trop drôle ! Il reprit contenance en complimentant la robe de la mère, non sérieux la mère de Yokoi pour une raison étrange, bah.. Il l'aimait bien ! Elle avait presque tout de son ancienne... De son ancienne quoi ? Bon, il s'en souvenait plus !

    - Nous sommes.. enfin je suis désolé du retard mais notre jeune Prince à une peur bleue des vampires et il ne se sent pas à l'aise. Je crois que c'est surtout à cause de Yokoi, arrête de le traumatiser fillette.

    - Je n'ai pas peur enfoiré. Juste que je n'aime pas ne pas avoir eu ma dose d'adrénaline le soir. En tout cas, c'est elle la jeune vampire sur qui tu as flashé ! Je savais que tu avais des tendances pédophile.

    Haruka se retint de le frapper ce gros con, ils s'étaient allié ou quoi ?! Si ça continue il va encore changer et ce raps sera un fiasco, il déteste ça. L'une des seule choses qui le tenait en vie c'était la bouffe. Donc on ne gâchait pas un repas de bouffe ! Cependant, il ne faut pas oublier qu'ils étaient en territoire ennemi et hostile. Cette famille de vampire avait l'air d'être de vrai tarés.

  • LovelyRp

    25/10/2016

    Libei avait préparé tout pour pouvoir partir, il avait pris son cheval avec qu'assez bien de flèche est son arc avec quelques dague et petit couteau. Mais alors qu'il était déjà un peu plus loin du palais, il vint a voir une jeune femme qui vint a se placer devant lui. Forcant l'arrêt de son cheval, il froncer les sourcils avant de regarder la demoiselle qui lui barrer le passage.

    - Que faite vous ?! Éloignez vous ! Fit il d'une voix glacial.

    Oui, le caporal n'était très clairement pas un elfes bien tendre, mais il avait était obliger a force de grandir. N'être qu'une pierre, ou il le faisait croire. Venant a descendre de son cheval, il regardait cette dernière en se mettant en face d'elle.

    - J’espère que vous avez une bonne raison pour venir a m’enquiquiner...

    Regardant vers le palais, il se mit a soupirer d'agacement en voyant que le roi les regardaient. Il savait aussi que le roi pouvait les voir encore tout comme les entendre, les elfes avait une très bonne ouïe et vue. Prenant la demoiselle par le bras, il vint à la déposer sur son cheval, avant de remonter dessus et de mettre le cheval au trot, sortant du champs de vision et de l'ouie du roi.

    - Maintenant que nous somme seuls...Vous pouvez m’expliquai ce qui vous arrive ? Demandait il d'une voix légèrement plus chaleureuse qu'avant.

  • LovelyRp

    07/10/2016

    La guerre était enfin terminait, Libei comme sa garde était rentrer au pays victorieux. Et pour cela le roi l'avait félicité en personne devant tout le monde. Il était heureux d'être enfin rentrer dans son pays natal. Alors qu'il pensait pouvoir se reposer, il eut la mauvaise nouvelle venant du roi, qu'il avait une mauvaise nouvelle. La princesse avait fuit son pays, et le roi lui ordonner de la retrouver par n'importe quel moyen. Libei avait eut envie de demander ce qui c'était bien passé le temps qu'il avait du batailler pour la liberté et la paix. Mais il n'en avait pas ut le temps.

    - Très bien mon roi, je vous la ramènerais. Fit le caporal.
    - Ramène la de gré ou de force Libei...Tu es le seul en qui je peux avoir confiance, tu part demain matin.

    Libei se doutait pourquoi il devait attendre le lendemain, ce soir c'était la fête dans tout le royaume, le roi avait invité tout ceux qui l'avait aider a sauvé les elfes de la lumière. Le caporal ne put que partir vers ces appartements avant de s'allonger sur son lit, épuisé de son voyage.

  • LovelyRp

    03/10/2016

    Excuse moi de venir ainsi, mais j'ai oublier si on avait choisis un contexte pour libei et yokoi

  • Miisakii

    25/09/2016

    [ Merci beaucoup, j'espère quand à moi que tu réussira ton année ! Et tu n'as pas à suivre mon exemple, je ne suis pas un exemple hein XD j'ai loupé la mention au BAC parce que j'ai eu la flemme de bien réviser donc bon tu peut faire bien mieux que moi je pense ^^ ]

    Yokoi :

    * Yokoi fut par la suite d'une humeur massacrante. Elle alla se recoucher et se leva peu après vu que la nuit avait été proche. Ce n'était pas ce soir le dîner mais le suivant et ce soir là elle confrontât sa mère à propose de sa décision *

    - Je ne vois pas où est le problème ma chérie

    * Avait fait la vielle vampire à Yokoi quand elle lui avait demandé ce qui lui été passé par la tête en les invitant chez eux. *

    - Ce sont des humains, ils ne pourront rien nous faire
    - Tu a sentit l'odeur de son sang et j'ai vu les gens qu'ils comptent amené ici. Tu devrais te montrer plus prudente mère, l'un d'entre eux n'est pas aussi humain que tu ne le pense

    * Les yeux rouges de sa mères se posèrent sur elle lorsqu'elle dit cela. Mais la matriarche se contentât de lui adresser un sourire avant de lui ordonner d'aller dire au revoir a son père et à ses grands frère. Elle serra la dents mais obtempéra. Au côté de Kiloa son frère de 3 ans son cadet ils se retrouvèrent à dire aux revoir aux autres vampires de la maison.

    Le reste se passa vite. La mère de Yokoi ordonna à ses chefs de préparer quelque chose de somptueux comme d'habitude et lorsque la nuit du dîner arriva un véritable banquet était prêt. Les Momotsu étaient riches. Aucun doute la dessus. Une vielle famille noble qui avait l'air un peu bloqué dans une époque ancienne...en apparence. Ils étaient en fait très moderne pour de vieux vampires. Même si cela ne se voyait pas.

    Alors que son horloge annonçait 21h00 tout pile, Yokoi n'était pas prête, assise à sa coiffeuse elle souriait. Non elle n'avait pas perdu l'esprit. Non elle n'était pas contente qu'ils vienne chez elle. Mais au fond d'elle, elle était incroyablement excité de la possibilité de faire couler le sang. Elle croisa son regard dans le miroir de la coiffeuse et haussa un sourcil *

    - Et bien ,et bien, ça ne va pas ça. Il va falloir que je soit plus sous contrôle que cela…..

    * Fit-elle avec un sourire hautain avant de se lever se préparer. Elle ne s'arma pratiquement pas. Elle glissa juste une dague dans chaque de ses botte, et fit tenir son chignon grâce à deux baguettes bien trop pointues. Elle avait laissé à découvert de nombreux point stratégique avec la robe qu'elle avait choisie. Elle était noir et courte mais assez ample pour lui permettre de bouger comme elle le voulait. Sa nuque blanche était entièrement dévoilée, de même que ses bras, et son décolleté facilité l'accès à l'endroit ou était censé se trouver son coeur. C'était fait exprès. Si ça tournait en bagarre elle voulait les poussait à l'attaquer. Leur faire croire que ce serait facile. Et ainsi leur faire comprendre qu'elle était bien plus dangereuse qu'elle en avait l'air.

    Elle regarda l'heure : il était presque 22h. L'heure de descendre accueillir les assassins pour une dernière danse *

    ---------------

    [ Tu penses réellement que je sis forte en études ?J'ai déjà baissé les bas pour le métier de psychologue et je me tourne vers la première L. En L à part le droit il n'y a rien d'intéressant... Je suis vraiment déçue. Je pourrai jamais faire le métier que je souhaite. ]

    - Neto, on s'en fou de comment tu t'habilles. Dépêche juste. Et par pitié enlève moi cette foutue cravate !

    - La ferme Grand Roi. Tu pourrais au moins aller prendre une douche. Les Dames, ça se charme avec uen bonne odeur.

    - Elles ont sentit mon sang. Pas la peine de me casser les couilles avec ton histoire de charme. J'ai qui je veux quand je veux.

    Et une autre dispute sur le comment et le pourquoi de... De quoia u fait ? Pas la moindre idée. De toute façon on s'en foutait. Neto voulait être présentable. Comme toujours, le physique passe avant tout pour lui alors un jean slim noir et une chemise ouverte laissant voir ses abdominaux avec son fidèle collier avec une croix au cou et il était prêt. Haruka n'avait pas chercher bien loin. Il était carrément en tenue de mission. Un pull moulant noir avec encore des tâches de sang fraîches dessus et un pantalon, noir également. Il sentait bon merde. Pas al peine de se casser la tête pour des ennemis. Bordel ! Neto ! Abruti. Bon ils étaient tous là ? Bah non fallait aussi que mademoiselle se prépare. Mais merde elle fait quoi Shiemi ?! Ah ouais elles règlent quelque détails sur la soirée. Enfin elle arriva de sa... C'était quoi ça ?! Une robe beige en débardeur et carrément déchirée en bas. Comme si on l'avait griffée. Bon... Le seul truc qui le choquait c'était que ça, c'était sa tenue de mission autrefois. Quand elle allait encore bien. Et non pas qu'elle était devenue corrompue. Certainement depuis qu'ils avaient baisés ensemble. Ahaha.

    - On peut enfin y aller. Nous sommes en retard en plus... Au moins on aura une arrivée classe. Dépêchons, on passe par les arbres. Il est 22h là. Il nous faut je pense une vingtaine de minutes. Mais n'oubliez pas notre objectif de ce soir.

    Sans plus de cérémonie, et des sourires complètement d'accord, ils sortirent de la vieille église gardienne des pêchés et s'en allèrent en direction des arbres où, tel des ninjas dans le manga Naruto, sautèrent pour aller plus vite. C'était beaucoup plus rapide que marcher ou courir sur la terre ferme. Les branches sont éloignées les unes des autres et donc, il fallait avoir une bonne détente pour bien sauter et aller vite. C'était tout un art. Sauter et accélérer en même temps. Compliqué mais assez simple à apprendre. Qui parle ? Ah ouais c'était lui. Ils arrivèrent à 22h15. Wouah, ils avaient cinq minutes d'avance que ce qu'ils avaient prévu. N'empêche c'était pas bien d'arriver ne retard... Il plaisantait. Ils s'approchèrent et sonnèrent. Des loups garous allaient encore les surprendre ? Autant dire que depuis, ils s'étaient préparer à tout. Ou presque. On verra bien à cette soirée.

Report abuse